L’école de danse présenteun spectacle chaque année

Au Pavillon noir ou au Théâtre du jeu de paume qui développe l’exigence, le sens esthétique, le goût d’un travail abouti et le partage avec le public. D’année en année et à travers ces spectacles, se construisent des amitiés et des histoires de danse qui contribuent à l’ambiance chaleureuse de l’école.

SANS MOT DIRE “Nouveau spectacle  qui sera présenté au Pavillon noir le 29 juin à 20 h 30 et le 30 juin à 15 h 00.

Ouverture de la billetterie dès le lundi 27 mai auprès de l’école de danse .Spectacles

Spectacles

Derniers spectacles

2018
Spectacles

LA-HAUT, VERTIGE DES MILLE LIEUX

Aujourd’hui le mythe de Babel[…]représente plus qu’une tour et plus qu’une ville, plus que les thèmes de la confusion des langues et de la dispersion des peuples.[ …] La tour de Babel n’est plus une tour et elle n’est plus à Babel. Elle est partout. Elle est devenue la planète qui accepte encore de nous porter.[…] Comme le mythe est né de nous[…]semblable en cela à tous les mythes, nous sommes chacun de nous une Tour de Babel. Nous nous laissons emporter par un élan puis nous retombons dans le trouble , l’incertain. La confusion- et pas seulement celle des langues- nous a pénétrés, elle a brouillé toutes nos sensations. Nous n’écoutons plus aucune parole, nous n’avons même plus de regard. Nous ne pouvons plus nous entendre. Le mythe de Babel est l’unique parabole[….]dont la souplesse d’interprétation peut aider à la conception des mondes de demain. […] La tour de Babel accompagne notre vision du futur[… ] Extraits de BABEL d’Alain Tapié et Régis Cotentin Palais des beaux arts Lille

2017
Spectacles

ARTIFICES

Les années 60 et 70: joie, originalité, enthousiasme, renouveau, expérimentation. L’art explose et les courants artistiques se multiplient.L’art contemporain est là avec son ouverture sur la société et efface les limites avec les autres arts dits seconds. « L’art synchronisé avec le moment ultime de l’avancée du temps »s’appuie sur les nouvelles technologies et utilise les nouveaux moyens d’expression. Les artistes expérimentent les procédés les plus récents de l’industrie et du commerce.La figuration s’inspire de la publicité, de la télévision et de la bande dessinée.Les personnages et les objets s’habillent de couleurs vives et souvent dissonantes et donnent une nouvelle approche de la réalité. C’est le boom des performances, des happenings, de l’électronique, de l’art visuel et des arts plastiques, du pop art, de l’op art ou art cinétique fondé sur le mouvement:« Le mouvement est une étincelle de vie qui rend l’art humain et véritablement réaliste. Une œuvre d’art douée d’un rythme cinétique qui ne se répète jamais est un des êtres les plus libres que l’on puisse imaginer. Une création qui, échappant à tous les systèmes, vit de beauté.»

2016
Spectacles

TE SOUVIENS TU ?

Théâtre d’Aix 25 et 26 juin 2016 « Âme, te souvient-il, au fond du paradis, De la gare d’Auteuil et des trains de jadis T’amenant chaque jour, venus de La Chapelle ? Jadis déjà ! Combien pourtant je me rappelle » « Âme, te souvient-il ? » : Chanson de Léo FERRE sur un texte de Paul Verlaine Chacun se retrouve autour d’un souvenir. Cela va de ces petites madeleines, de ces jouets martyrisés, de cet air de musique, de ces douces fragrances des vacances, de nos premiers émois …Réelle machine à remonter le temps, les souvenirs resurgissent au hasard des gestes de notre quotidien et n’ont d’existence qu’à travers leurs échos. Et ce sont justement la rythmique et les sonorités de ces échos que les 115 danseurs de l’Ecole de Danse Moderne vont mettre en mouvement avec leurs corps le temps d’un spectacle « TE SOUVIENS TU ? » mis en scène par la chorégraphe Solange Savine. Tel un journal intime vivant, attendrissant et malicieux, le spectacle de Solange Savine va créer un véritable dialogue avec nos souvenirs et permettre ainsi aux spectateurs de retrouver leurs sensations d’enfance et d’adolescence pour qu’enfin… ce spectacle devienne à son tour… un beau et tendre souvenir… La Provence Isabelle PETIT

2015
Spectacles

DE PROFUNDIS

Pavillon noir 30 et 31 mai 2015 Entre ciel et terre, l’arbre étend ses bras. Un trait d’union entre le haut et le bas, entre hauteurs et profondeurs. Un élan vertical en équilibre entre l’ascension et la chute, Entre ciel et terre, sous nos pieds s’étend la limite, Ici le monde du dessus, là le monde caché, celui des profondeurs obscures. Là au fond, dans les profondeurs infernales, Hadès règne. Roi inflexible, il retient Perséphone sous son joug. Il est le maître des ombres, des divinités déchues telles les Danaïdes qui emplissent pour l’éternité leurs jarres percées. Seule Perséphone échappe à la règle. Elle seule pourra quitter les Enfers et ses Furies, retraverser le Tartare, laisser derrière elle les Champs Elysées, le Palais de la nuit, se jouer des Gorgones et remonter le flux des fleuves infernaux. Elle seule pourra laisser les ténèbres et retrouver le jour, le temps de deux saisons.  Là au fond, dans les profondeurs infernales, Hadès règne. Roi inflexible, il retient Perséphone sous son joug. Il est le maître des ombres, des divinités déchues telles les Danaïdes qui emplissent pour l’éternité leurs jarres percées. Seule Perséphone échappe à la règle. Elle seule pourra quitter les Enfers et ses Furies, retraverser le Tartare, laisser derrière elle les Champs Elysées, le Palais de la nuit, se jouer des Gorgones et remonter le flux des fleuves infernaux. Elle seule pourra laisser les ténèbres et retrouver le jour, le temps de deux saisons.

2014
Spectacles

A L'OMBRE DES NOMBRES

Pavillon noir 28 et 29 juin 2014 5, 4, 3, 2, 1, le compte à rebours est parti, c’est le 28/06/2014 le rideau se lève il est 20 h30…c’est peut- être le 29/06/2014 à 15h00… Les nombres s’énumèrent, se multiplient et deviennent innombrables. Ils mesurent, ils numérotent, ils quantifient. Ils sont là, partout en tant qu’expressions arithmétiques, partout comme expressions symboliques. Véritable passerelle entre le visible et l’invisible, les nombres agissent à travers leurs mouvements, leur rythmique et leurs sonorités. Une autre facette des nombres que les 135 danseurs de l’Ecole de Danse Moderne Solange Savine vont avoir le plaisir de mettre en lumière au Pavillon Noir. La Provence Isabelle PETIT

CIDUNESCO

L’école de danse est membre du CID Conseil international de la danse. Le CID est l’organisation officielle qui recouvre toutes les formes de danse dans tous les pays du monde. Le CID est reconnu par l’UNESCO, les gouvernements nationaux et locaux,organisations et institutions internationales. Il rassemble les plus importantes organisations internationales, nationales et locales, ainsi que les individus sélectionnés actifs dans la danse.